Témoignages

Adam Tétreault
Québec à Colombie-Britannique

Après mon baccalauréat qui finissait au mois d'août 2013, je me suis mis à chercher un emploi, mais même si mon niveau d'anglais était déjà bien, il n'était malheureusement pas assez élevé. Sur le marché du travail, on demande souvent d'être bilingue, et j'étais loin de l'être. J'ai donc commencé à travailler pour une compagnie où il n'était pas nécessaire d'être bilingue, mais je savais que tôt ou tard j'aurais besoin d'être meilleur en anglais. Entre temps, un ami m'a parlé du programme Explore dont j'avais déjà entendu parler à quelques reprises, mais je ne savais pas trop en quoi ça consistait. J'ai donc commencé à parcourir le site Internet et à regarder des vidéos sur YouTube. J'ai vu et lu des choses qui me plaisaient beaucoup. En plus, j'avais un emploi stable et l'argent entrait, donc le fait de m'inscrire à Explore impliquait que je laisse tomber mon emploi, mon salaire, et que je prenne un certain temps à mon retour pour me trouver un nouvel emploi. Bref, c’était une décision relativement importante pour moi étant donné tout ce que ça impliquait, mais j'ai considéré que ça en vaudrait sans doute la peine.

J'ai finalement décidé de m'inscrire à Explore quelques jours avant la date limite, puis quelques semaines plus tard, j'ai eu la réponse comme quoi on m’avait accepté à l’Université de Victoria pour le printemps. J'ai donc dû donner ma démission à mon employeur.

Le jour J arriva, je suis parti pour la Colombie-Britannique et déjà à mon transfert de vol à Edmonton (Alberta), j'ai rencontré de nouveaux amis du Québec avec qui j'allais faire le programme. Ensuite, à mon arrivée à Victoria, mon père de famille d'accueil est venu me chercher à l'aéroport, puis l'immersion commença à 100% à ce moment-là puisqu’il ne parlait pas un mot français. J’aimerais trouver une façon d’exprimer à quel point j’ai eu du plaisir à discuter, à rire et à faire différentes activités avec mon père de famille d'accueil, mais je ne trouve pas vraiment les mots. Mon père de famille d'accueil m’a mis à l'aise très rapidement, j'ai même eu la chance d'inviter des amis à souper chez lui et on a tous passé une super belle soirée. Je n'aurais pas pu imaginer une plus belle expérience que celle que j'ai vécue l’été dernier, que ce soit au niveau des personnes que j’ai rencontrées à travers le monde, de la famille d’accueil, la magnifique ville, l’université (le campus et même les professeurs) ou même de la température qui, là-bas, est toujours parfaite! Je ne suis vraiment pas un gars de fleurs et de jardins, mais le Butchard Garden et le Beacon Hill Park sont vraiment impressionnants! J’ai aussi eu la chance de louer un véhicule avec des amis pour aller faire de la planche à surf un peu plus au nord à Tofino. J’en passe énormément, mais des beaux moments, ce n’est pas ce qui a manqué!

Quand j'ai quitté le Québec pour cette expérience, j'avais un seul objectif en tête, c’était d’améliorer mon anglais. Je voulais vraiment me concentrer sur mon anglais, même qu’avant de partir, j’avais comme plan de ne pas trop socialiser avec les francophones par peur de commencer à parler français, mais on dirait qu’une fois sur place, la discipline personnelle se fait par elle-même. On parlait toujours en anglais ensemble, même si on savait tous que nous étions francophones. Jamais je ne me serais douté que cette expérience m'aurait apporté autant, et ce, sur plusieurs plans. Oui j'ai amélioré mon anglais, à un point tel que je n'ai plus aucune gêne à parler ma langue seconde et qu'en entrevue on m’a dit à plusieurs reprises qu'on me considérait comme bilingue tellement mon anglais est maintenant fluide, mais j'ai surtout rencontré des gens incroyables avec qui j'ai partagé des moments magiques et des amis québécois que j’ai la chance de continuer à voir régulièrement depuis mon retour.

Je recommande également fortement de songer au programme « Languages at work » qui est un programme conjoint à Explore. Grâce à ce programme, j’ai eu la chance de rester à Victoria non pas cinq semaines, mais un total de 12 semaines! Quelques jours après le début du programme Explore, il est possible de faire des démarches avec une personne ressource qui est sur place dans le but de nous aider à obtenir un emploi d’une durée de six à neuf semaines. Un emploi qui commence immédiatement après la fin d’Explore. J’ai donc eu la chance de travailler dans un camp de jour près du campus de l’Université de Victoria où j’étais logé et nourri pendant ces semaines supplémentaires. À travers cette deuxième expérience, j’ai également rencontré d’autres personnes formidables avec qui je suis toujours en contact.

Finalement, je crois que mon inscription à ce programme est sans doute une des meilleures décisions de ma vie, j’ai des souvenirs mémorables et mon anglais est maintenant pour moi une force plutôt qu’une faiblesse. Une opportunité comme Explore c’est pratiquement la chance d’une vie, parce que je ne vois pas comment ce serait possible de reproduire des conditions de la sorte, c’est donc une opportunité en or que je recommande à tous sans un brin d’hésitation.

P.S. À Victoria, je recommande les bars suivants : The Mint, Big Bad John’s et le Darcy's pub downtown.

← Retour

Questions?

Nous serons heureux de répondre à vos questions sur Explore. Indiquez-nous comment vous joindre et nous communiquerons avec vous.